L'horoscope du jour
Bélier
Taureau
Gémeaux
Cancer
Lion
Vierge
Balance
Scorpion
Sagittaire
Capricorne
Verseau
Poissons

Saturne rend visite au Verseau : patience et travail en profondeur.

Saturne nous demande que nous mettions notre patience à l’œuvre et que nous travaillions les choses en profondeur.

Saturne quitte le Capricorne jusqu’au mois de juillet, et entre dans le Verseau pendant ces 3 mois. Toutefois, nous sommes encore dans une période de transition, car Saturne effectue d’abord un premier pas dans le signe du Verseau puis, par le jeu de la rétrogradation, il retournera en Capricorne à partir de juillet et jusqu’en décembre 2020. C’est donc en fin d’année que l’entrée définitive de Saturne dans son nouveau signe s’effectue, ce pour trois années.

Saturne nous rappelle que connaître le prix de tout, mais la valeur de rien est un état d’être bien trop coûteux pour exister.

Saturne nous pousse à nous recentrer, à regarder ce qui a de l’importance et à nous reconnecter à l’essence de la vie. Les transits de Saturne ne sont jamais faciles, ni simples, ni rapides. Saturne révèle sa sagesse et ses voies, lentement. Le seigneur du temps ne prend pas de raccourcis et cause de sérieux problèmes à ceux qui veulent en prendre. Le maître du travail, réalisé étapes par étapes, n’est pas un adepte du court terme, de l’action éclair ou de l’argent facile. Saturne nous aide à cultiver notre patience, Il privilégie l’expérience à l’éloge gratuite et démago. La force morale est nécessaire pour faire ce qui est juste plutôt que d’aller de l’avant sans réfléchir, quel qu’en soit le prix. 

En Capricorne, où se trouve Saturne depuis décembre 2017, les leçons sont denses. Saturne gouverne tout ce qui est lourd. Le plomb, la pierre sèche, les grottes et les tombes. Dans ce signe de terre, Saturne cherche à nous enseigner les leçons du monde palpable et matériel. Le Capricorne travaille avec ce qui est tangible. Fiable, il raconte l’histoire des traditions et la façon d’être en accord avec celles-ci. Ce transit a été marqué par de puissants aspects planétaires qui suggéraient une remise en question concernant certaines structures.

L’une des caractéristiques marquantes du Verseau est son refus de suivre les sentiers battus.

Saturne en Verseau signifie, symboliquement, la mise en place de structures innovantes : une forme de renouveau va s’effectuer, après les grandes transformations qui se déroulent en 2020. Nous allons sans doute, dans nos vies, personnelles, initier de nouveaux projets, et les construire. Pour les personnes concernées par ce type de démarches, Saturne en Verseau souligne aussi les professions indépendantes, les reconversions professionnelles et les métiers liés aux technologies. Ce transit planétaire parle de faits en rapport avec ces thématiques professionnelles liées aux technologies.

Jusqu’au 1er juillet, Saturne commencera sa visite dans le Verseau. Il y sera pendant un peu plus de 3 mois, avant de retourner en Capricorne pour y rester jusqu’en décembre 2020. Saturne s’installera alors définitivement en Verseau à la fin de l’année 2020. Confortable dans le Capricorne et le Verseau, Saturne fonctionne bien et domine depuis 2017 et au-delà jusqu’en 2023. Cette période met en évidence les règles, les limites, les frontières et les structures dans lesquelles nous vivons. Saturne met en lumière les dures vérités que nous devons intégrer pour mûrir.

Depuis des décennies, la plupart des pays du monde ont recours à des solutions discount, rapides, non durables et de gaspillage. L’épuisement de notre environnement, de nos relations, de notre psychisme et de nous-mêmes est indéniable. Nous renflouons les banques et les grandes entreprises, nous laissons de côté les plus fragiles. Nous sommes un monde déséquilibré, qui a désespérément besoin d’une réorganisation sociale.

Dans le Verseau, idéaliste, animé d’espoir, de créativité, d’inventivité, d’évolution, facteur de progrès, Saturne cherche à construire des structures sociales innovantes. Ce signe d’air est connu pour sa rigueur intellectuelle, son humanisme et ses visions réfléchies de l’avenir. Dans le Verseau, Saturne se concentre sur les besoins du groupe, en mettant en place des règles et des changements de systèmes pour l’ensemble de la société. 

Dans le domaine scientifique, cette position de Saturne peut évoquer des découvertes futures. On peut aussi envisager une évolution des connaissances scientifiques, qui pourrait sortir du conformisme habituel. La tendance sera à une remise en question de certaines approches, de certaines conceptions.

Diverses questions concernant des hommes politiques, ou des partis politiques, marqueront ce transit. Certains personnages de la politique, ou certains partis politiques pourront connaître des difficultés.

Sur le plan de la politique française, les nouvelles structures de Saturne en Verseau, si l’on est réaliste, évoquent les « réformes », la progression vers un libéralisme mondialiste, qui se confirme. On peut imaginer que notre pays va changer au point d’être méconnaissable.

Saturne est de retour pour en savoir plus.

Nous ne savons pas comment se dérouleront les jours, les mois et les années à venir, mais nous savons que nous devons nous débarrasser de toute idée fausse selon laquelle nous pouvons rester dans ce système et réussir à être en harmonie. Au fur et à mesure que nous avançons tout droit vers les défis à venir, nous devons préparer l’espace, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, pour que de nouvelles solutions puissent être proposées et adoptées. Nous devons être patients avec notre processus alors que les systèmes externes s’effondrent, car ils sont tout ce que nous avons connu. Même si nous voulons un monde nouveau, lâcher prise de l’ancien peut être déconcertant. Alors que les structures et les systèmes montrent leurs incompétences, nos mondes internes auront besoin de temps pour s’ajuster, se recentrer et se réaligner sur ce qui peut nous en éloigner. Nous pouvons et nous trouverons de nouvelles façons de nous organiser et de prendre soin les uns des autres, mais il faudra un effort de Saturne pour y parvenir. Il nous faudra de la détermination, du dévouement et une patiente persévérance. Aujourd’hui, et pour de nombreux autres jours à venir.

Pour tenir le temps de confinement il faut se recentrer et éviter de se noyer dans des news transmissent par des gens en stress et en panique. L’information est déformée, mal comprise et génère une surcharge de stress et d’incompréhension. Évitons donc le sensationnalisme et concentrons-nous sur ce qui semble plus rationnel. On aura besoin de notre énergie pour vivre cette période au mieux et entretenir notre système immunitaire très réactif en fonction de notre état. L’angoisse, le stress, la peur, augmentent le bouleversement du sommeil, touchent notre digestion et nous fragilisent. Pour être le mieux possible dans cette situation de perte de liberté de mouvement ou pour ceux qui doivent travailler sous stress intense, angoisse, peur, je pense particulièrement à tous qui êtes à pied d’œuvre dans les hôpitaux, à qui on risque de demander l’impensable choix de soigner ou pas, aux infirmières et infirmiers libéraux, aux médecins de villes, aux kinés, aide-soignantes, caissiers et caissières, responsables de rayons alimentaires, pharmaciens et pharmaciennes, livreurs, marchant de presse…. Nous devons nous concentrer sur l’essentiel, éviter les sources d’angoisses supplémentaires, manger le plus sainement possible et moins qu’en temps normal pour nous qui sommes soudainement inactifs.

Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’en restant chez nous, pour casser la chaine de transmission et en ayant des gestes d’hygiène à la maison (lavage des mains très régulièrement, désinfection des poignées de porte, interrupteurs, souris d’ordi, clavier, bouton de la chasse d’eau, robinets…. Et certainement d’autres que j’oublie), on crée une barrière contre le virus.

Voici quelques dates historiques que l’on peut relever quand Saturne était en Verseau :

1991-1993 : l’apartheid a été démantelé. Guerre du Golfe : début de l’offensive Tempête du désert, qui mènera à la neutralisation de l’armée irakienne.

La France déclenche pour la première fois de son histoire le plan vigipirate. Loi Évin de lutte contre le tabagisme en établissant le principe d’une interdiction de fumer dans tous les lieux de travail affectés à un usage collectif, ainsi que dans les lieux collectifs de transport.

Dans L’Événement du jeudi, la journaliste Anne-Marie Casteret révèle l’affaire du sang contaminé. Démission du gouvernement Rocard. Nomination d’Édith Cresson au poste de Premier ministre. Plan Bianco de réduction du déficit de la sécurité sociale. Augmentation des cotisations d’assurance maladie des salariés de 0,9 %. Hausse du forfait hospitalier, nouvelles taxes sur les industries pharmaceutiques. Déremboursement de nombreux médicaments. 2 534 000 chômeurs en France. Loi permettant à l’État de vendre 49 % des actions des entreprises publiques et de se contenter d’une majorité de 51 %. Nouvelle hausse du chômage à 8,2 % de la population active.

1962 à 1964 : Crise des missiles à Cuba oppose l’URSS et les Etats-Unis. Fondation de l´Organisation de l´Unité Africaine (O.U.A.). Le président des Etats-Unis John Fitzgerald Kennedy est assassiné à Dallas. Nelson Mandela est condamné à la prison à vie. Le chef de l’URSS Nikita Khrouchtchev est destitué par Léonid Brejnev qui prend sa place. Assassinat du militant noir américain Malcom X à Harlem. Le prix Nobel de la Paix est attribué au pasteur noir Américain Martin Luther King. Le référendum pour les accords d’Évian a été accepté à 90%, cela marque la fin de la guerre d’Algérie et l’indépendance du pays. Les Français se prononcent par référendum pour l´élection du Président de la République au suffrage universel. Signature du traité franco-allemand par De Gaulle et Adenauer. Ouverture du tunnel sous le Mont-Blanc entre la France et l´Italie. Le Général De Gaulle est réélu Président de la République française, au suffrage universel direct, sa première élection en 1958 ayant eu lieu au suffrage universel indirect.

1932 à 1935 : nous sortons de la crise de 29 mais l’économie Européenne est très instable. Les tendances politiques se radicalisent. 1932 Victoires électorales du parti nazi aux élections au Reichstag. 1933 Hitler est élu Chancelier d’Allemagne, il crée des lois pour exclure les Juifs des métiers culturels, de la presse. En France, de grandes réformes fiscales et des lois de rigueurs budgétaires sont massivement votées, entrainant de nombreuses manifestations, création de la fondation du Front commun contre le fascisme. Léon Blum défend à la Chambre la politique de désarmement et rejette l’idée d’une guerre préventive. 1934 Scandale des faux bons de caisse du Crédit municipal qui entrainent la démission d’hommes politiques (affaire Stavisky). Crise du 6 février 1934 : manifestations organisées par les ligues d’extrême droite, celles-ci dégénèrent. le président du Conseil démissionne, le président Lebrun nomme un nouveau président du conseil et mènera une politique d’austérité et de répression. Grève générale et manifestations antifascistes. Des lois massives instaurant une réforme fiscale sont votées. 13,5 % de la population active est au chômage. 1935 :  le Front populaire organise un grand défilé unitaire à Paris aux mots d’ordre de « pain, paix et liberté », fondement de sa constitution à la fin de 1934. Après l’échec du gouvernement de Fernand Bouisson, Laval forme un cabinet qui reçoit les pleins pouvoirs financiers pour la défense du franc et la lutte contre les spéculations. Crise nationale. L’opinion se divise : la droite nationaliste préconise la conciliation face aux dictatures, la gauche autrefois pacifiste réclame la fermeté face à Hitler et Mussolini. Une nouvelle rechute de la production industrielle rend la situation économique aussi mauvaise au printemps qu’en 1932.

Bien qu’aucun de ces évènements ne soit lié, ils étaient tous des tentatives de créer des structures sociales centrées sur les besoins de la collectivité.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email